Quelques points pour reconnaitre ses droits lors d’un voyage en bus ?

Depuis l’entrée en vigueur de la loi concernant la libéralisation nationale du marché des bus, beaucoup de gens se sont intéressés pour ce mode de transport. Les voyageurs se sont accourus vers ce moyen de transport pour voyager. Devant ce fait, nombreux ont planifié ses vacances en autobus, tout en sachant leurs droits relatifs aux imprévus qui pourraient se produire avant le voyage, pendant le voyage et en revenant du voyage.

Un voyage sans discrimination raciale

Aucune discrimination directe ou indirecte du passager n’est autorisée, que ce soit par la nationalité que ce soit par sexe, que ce soit le lieu de provenance. Les personnes présentant un handicap ou les personnes à mobilité réduite sont aussi concernées par cette loi. Ces personnes jouissent de soins particuliers sans devoir payer un supplément d’argent. Il arrive même que certaines compagnies de transport remettent un billet gratuit à ces personnes handicapées.

Qu’en-t-il des bagages perdus ou détériorés ?

Une indemnisation peut être réclamée en cas de vol ou perte ou détérioration des bagages pendant le trajet de voyage en bus. Pour ce faire, la copie du billet avec itinéraire est à envoyer à la direction de la compagnie avec un accusé de réception. Le montant du remboursement ne doit pas être inférieur à 1200 Euros par bagage mais le montant réclamé peut être inférieur ou supérieur selon le dommage causé aux bagages. Pour le cas des personnes handicapées, il n’y a pas de plafond mais remboursé en totalité du montant réclamé.

Les droits du voyageur en cas d’accident

C’est en fonction des besoins des accidentés que le chauffeur ou le propriétaire du bus apporte comme assistance ou et de protection. Les premiers secours sont d’abord de rigueur, passe par la nourriture, après des vêtements et hébergement si besoin. Les conditions de l’accident dépendent en grande partie de l’indemnisation soit par le chauffeur soit par l’assurance d’un conducteur tiers. Une indemnisation intégrale peut être obtenue de la part du chauffeur si l’accident est corporel pendant le trajet sans rapport avec un accident de la route évidemment.

Se sentir lésé, frustré par le comportement du chauffeur, quels sont vos droits ?

Beaucoup de cas peuvent se présenter quand au comportement du chauffeur. Il conduit trop vite, il conduit sans respecter le confort des passagers. On conclut qu’il ne respecte pas ses engagements vis-à-vis des passagers. Avant d’entamer quoi que ce soit concernant la loi, essayer de régler tout d’abord à l’amiable en contactant le service client sinon aller vers le « Médiateur Tourisme Voyage » qui accélère le règlement à l’amiable entre les clients et les prestataires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *